Et ce, pas simplement grâce aux sondages (passés de 8 % à 14 %) mais également par la personnalité de François-Xavier Bellamy qui, homme de conviction, adopte une posture qui permet à notre famille politique de retrouver des couleurs. De surcroît, sa formation de philosophe, lui confère cette aptitude au renouvellement des idées, travail dont j’ai indiqué à multiples reprises qu'il était indispensable pour retrouver une crédibilité dans l’opinion.

Lors du débat télévisé du 4 avril, François Xavier-Bellamy a frappé juste : « L'Europe n’est pas seulement un projet ; c’est une civilisation …».

Au-delà des réformes économiques, toujours différées, c’est l’occasion de préciser les traits essentiels sur lesquels sont fondées l’ensemble des nations européennes :

  • L’héritage de la Grèce Classique et de la Rome Antique. Leurs legs sont légions : Dans une très large mesure, elles ont exercé une influence déterminante sur nos langues, nos cultures, notre philosophie, notre droit, notre patrimoine.
  • Le Christianisme, dont nous ne dirons jamais assez l’erreur qui a consisté à ne pas l’inscrire explicitement dans la Constitution Européenne (finalement rejetée, pour de mauvaises raisons, par les référendums français de mai et hollandais de juin 2005).
  • L’autonomie du politique et du religieux « Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu ». La distinction, essentielle, du spirituel et du temporel, est largement antérieure à la Révolution Française.
  • Le droit de propriété qui a d’abord, permis l’essor du capitalisme puis ensuite, a contribué à l’élévation de notre niveau de vie. Fondateur des autres droits, il permet à l’homme de conserver le fruit de son travail. En cela, l’État et les instances européennes ont vocation à le protéger (Malheureusement, nous en sommes loin mais c’est un autre débat).
  • L’émancipation de la science à l’égard du religieux et du politique. Celle-ci a ouvert la voie au formidable progrès technique dont les avantages l’emportent largement sur les inconvénients (Qui souhaite sérieusement vivre comme à la fin du XIXème siècle ? )

Certes, ces principes ne sont pas tous spécifiques à l’Occident, mais c’est en Occident qu’ils ont trouvé leur épanouissement le plus abouti. Il est bon de s’en souvenir afin de réaffirmer ce qui fait notre unité.

Bruno Retailleau l’écrit dans son livre Refondation : « Respecter les nations qui la composent et réaffirmer la civilisation qui l’a fonde : c’est à cette double nécessité que l’Europe doit d’urgence s’employer ». Durant cette campagne, nous devons inlassablement répéter à nos concitoyens que la politique Européenne d’Emmanuel Macron conduira à :

  • Toujours plus d’élargissements et donc de paralysie ;
  • Toujours plus de bureaucratie et de normes ;
  • Toujours plus d’utopie fédéraliste.

C’est précisément ces travers qui ont conduit l’Union Européenne là où elle en est désormais : un pachyderme obèse, sur-administré par des fonctionnaires intrusifs et tatillons, incapables de prendre la moindre décision d’envergure et surtout incapable d’assurer notre propre défense intérieure et extérieure. Tout observateur avisé comprend que poursuivre dans cette voie, c’est l’éclatement assuré de l’Union.

Si nous ne voulons pas voir l’Europe exploser (dans tous les sens du terme), il faut revenir à des bases saines et simples : Principes de subsidiarité et souveraineté des États, accords de libre-échanges entre les nations européennes, promotions de grandes infrastructures comme le Lyon-Turin, la couverture en 5G et Internet très haut débit sur tout le territoire européen. Cela passe également par adopter une position loyale envers les États-Unis, Israël et la Grande-Bretagne car ils demeurent nos alliés.

Notre ami Philippe Monnet figure sur la liste LR aux Européennes. Dans le cadre de cette campagne, je vous invite à participer massivement à la réunion publique :

Avec Brice HORTEFEUX, le jeudi 9 mai à 18 h 30 à Saint-Doulchard

Enfin, le déjeuner de rentrée aura lieu, samedi 7 septembre à 12 heures 30 au restaurant le Caraqui à BOURGES. Les invitations seront envoyées ultérieurement.

Pour celles et ceux qui n’ont pas renouvelé leur adhésion 2019, je vous invite à le faire. Les Républicains et leurs leaders nationaux ont besoin de votre soutien.

Je reste à votre disposition pour toutes questions ou suggestions relatives à l'organisation et aux actions de notre mouvement. Pour ce faire, je vous invite à prendre contact auprès de la permanence de Bourges autant que de besoin (Courriel : lesrepublicains18@free.fr ou tel : 02.48.50.61.61

David DALLOIS
PRÉSIDENT



Version imprimable